artists & participants

press release only in german

L'exposition est réalisée par la Réunion des musées nationaux et le musée d’Orsay, grâce au soutien de LVMH / Moët Hennessy . Louis Vuitton. En partenariat média avec Télérama, Paris Première et Europe 1.

Particulièrement féconde sur le plan artistique, l’effervescence culturelle que connaît Vienne, capitale de l’empire austro-hongrois, autour de 1900, a été notamment marquée par les œuvres de quatre grands peintres, réunis ici, pour la première fois à Paris, dans une exposition d’envergure : Gustav Klimt (1862-1918), Egon Schiele (1890-1918), Koloman Moser (1868-1918) et Oskar Kokoschka (1886-1980).

Avec 91 tableaux et 55 dessins réalisés entre 1890 et 1918 (année de la disparition de Klimt, Schiele et Moser), l’exposition dresse un panorama très complet de cette véritable révolution du langage pictural dont la Sécession viennoise, mouvement fondé par Klimt et ses amis peintres en 1897, fut le creuset.

C’est en regroupant ces œuvres selon trois genres qui, à la fin du XIXe siècle, correspondent à des codifications traditionnelles de la peinture, que sont abordées les transformations artistiques en Autriche, ainsi que le passage du symbolisme vers l’expressionnisme, évolution sans réelle rupture, qui suscita l’émergence de nouvelles formes. Les trois sections de l’exposition reprennent ces trois thèmes, en confrontant dans chaque salle des œuvres des quatre peintres :

- La section « Histoires » (30 tableaux : 8 Klimt, 5 Kokoschka, 8 Moser, 9 Schiele), qui comprend des œuvres relevant de la peinture d’histoire, met en évidence chez Klimt en particulier, au delà du symbolisme, la volonté d’atteindre, dans de grandes compositions, à un art monumental ;

- La section « Paysages » (29 tableaux : 10 Klimt, 6 Moser, 13 Schiele) montre de même qu’à partir de motifs assez conventionnels, la représentation d’une nature très stylisée et refusant la perspective classique, conduit à une forme souvent proche de l’abstraction ;

- La section « Figures » (32 tableaux : 8 Klimt, 10 Kokoschka, 2 Moser, 12 Schiele) réunit des figures isolées, des autoportraits et des portraits de groupe : on peut voir comment, peu à peu, le portrait officiel d’apparat évolue vers une représentation souvent très décorative des personnes et comment émerge et se développe le portrait expressionniste.

Cette exposition présente aussi le grand intérêt de faire découvrir au public français l’œuvre de Koloman Moser, très méconnue en France (où aucun tableau de lui n’est conservé dans les collections publiques).

Pressetext

only in german

Klimt, Schiele, Moser, Kokoschka
Gustav Klimt, Egon Schiele, Koloman Moser, Oskar Kokoschka
Vienne 1900